LE VRAI VISAGE DE REDOINE FAID (12/04/2013 evasion spectaculaire)

by: chainerapfrancais

Download this transcript

Transcript:

[0.0]
c'est redoine faïd 38 ans condamné à la fin des années 90 à 20 ans pour un braquage de fourgon sortie prison il y a deux ans pour bonne conduite il venait de publier un livre pour raconter sa vie d'aix braqueurs chaleureux bien élevé redoine faïd avait fait le tour des télévisions en novembre dernier pour assurer la promotion de son livre quand tu attaques un fourgon blindé c'est le top des tops je te dis c'est là où il ya le plus d'argent c'est c'est un braquage


[26.4]
avant tout je tiens à dire que je suis pas là pour faire l'apologie du banditisme je suis pas là pour faire l'apologie du banditisme c'est à refaire je le referais pas je suis pas du tout un exemple j'ai jamais fait l'apologie du bon et si je me suis toujours gardé ne pas véhiculer une aura une légende en disant que c'est bien de faire ça aux jeunes sa jeunesse il l'a passée dans une barre hlm où il a commencé sa carrière de délinquant vols cambriolages jusqu'au braquage à main armée à 18 ans mais comment ce voyou de banlieue at il franchi la dernière étape et rejoint le cercle très fermé du grand banditisme pour vous grandissiez dans une cité on fait attention à vous ouais tout simplement parce que la police et services spécialisés arrive à situer sur une carte des voyous qui connaissent donc quand ils vous voyez avec votre petit dégaine avec un survêt grande des tennis en train de manger des sandwichs joue au football derrière forcément vous passer à travers des jeux j'avais 22 ans 23 en accord datant j'étais déjà un braqueur à ses cheveux braun est d'accord il avait déjà passé une étape à savoir prendre une arme à la main il rentrait dans une banque et fait un braquage pourquoi j'ai voulu attaquer un fourgon blindé j'avais déjà une solide expérience de voleurs entre guillemets et et ambitieux un petit peu je voulais une ascension une ascension sociale un petit peu dans le monde de la délinquance vous inspiriez de films offerts des braquages scarface vous l'avez vu plus de dix fois on dit que c'est votre école du gangstérisme quand vous êtes un voleur vous allez pas vers pretty woman ou les films romantiques quoi vous avez pu se diriger vers les films de gangsters qui vous parle moi moi je me suis fait arrêter un jouet j'ai pas envie de dire dieu merci mais presque et puis bon ben ça m'a servi un petit peu à stopper tous à arrêter tout ça à réfléchir et pied et c'est une tâche qui a définitivement tourné aujourd'hui si vous pouvez le juré vous ne retrouverez jamais avant tout ce que je sais c'est que mes démons ne sont pas endormis mais



Description:
More from this creator:
Le braqueur Redoine Faïd s'est évadé samedi de manière spectaculaire de la prison de Sequedin, où il était détenu après une tentative d'attaque à main armée qui a coûté la vie à la policière municipale Aurélie Fouquet en mai 2010, à l'aide d'explosifs et après avoir pris en otage quatre surveillants. Quatre surveillants pris en otage, tous libérés Vers 08H30, lors d'un parloir, ce "détenu particulièrement dangereux" selon le procureur à Lille, a pris quatre surveillants de la maison d'arrêt en otage, avant de quitter l'établissement une demi-heure plus tard. Tous les otages ont été libérés sur l'itinéraire de fuite de Redoine Faïd, et sont sains et saufs, a déclaré Frédéric Fèvre, procureur de la République à Lille, lors d'un point presse. Extrêmement choqués, ils ont été placés en observation médicale; une cellule de crise a été mise en place dans l'établissement pénitentiaire. Des explosifs dans des petits mouchoirs Selon une source syndicale, sa femme lui aurait fourni lors d'un parloir samedi matin les explosifs destinés à l'évasion, cachés dans des petits mouchoirs. Il y aurait eu cinq explosions, détruisant cinq portes de l'établissement, a précisé Etienne Dobremetz, du syndicat pénitentiaire Ufap-Unsa. Deux véhicules successifs Redoine Faïd aurait ensuite pris la fuite à bord d'un premier véhicule, qu'il a abandonné et aurait incendié sur l'A25 à hauteur de Ronchin, puis est monté dans un second véhicule qui était activement recherché, selon la préfecture du Nord. Il aurait d'abord relâché un des otages juste après avoir quitté la prison, puis un autre quelques centaines de mètres plus loin, au niveau d'un pont, et enfin les deux derniers au niveau de la route nationale 41, selon M. Dobremetz. La police judiciaire de Lille et l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO), co-saisis de l'enquête, recherchaient d'éventuelles complicités dont aurait pu bénéficier le fugitif. Un ex-délinquant repenti Faïd, qui se présente comme un braqueur repenti, est soupçonné par la police d'être le maître d'oeuvre du projet d'attaque à main armée qui avait coûté la vie à la policière municipale Aurélie Fouquet, 26 ans, en mai 2010 à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne). Il avait publié fin 2010 un livre où il raconte son itinéraire de délinquant des cités s'y affirmant spécialiste - mais ayant tourné la page - des attaques de fourgons blindés. Il avait échappé de peu en janvier 2011 à la police lors d'une série d'interpellations, avant d'être arrêté quelques mois plus tard, en juin, près de Lille. Il avait été incarcéré à la maison d'arrêt de Sequedin, située à quelques kilomètres à l'ouest de Lille, qui abrite environ 800 détenus pour 638 places, et 220 surveillants selon l'Ufap-Unsa. Les syndicats dénoncent un "acte de guerre" Les syndicats pénitentiaires ont dénoncé un "acte de guerre", le syndicat FO-Pénitentiaire allant jusqu'à réclamer la démission "dès aujourd'hui" du directeur de l'administration pénitentiaire et du ministre de la Justice. Les syndicats regrettent aussi que la prison de Sequedin n'ait "jamais fait l'objet d'une fouille générale", et soulignent que les surveillants trouvaient régulièrement de la drogue, de téléphones portables ou encore des armes blanches à la maison d'arrêt. En fin de matinée, des démineurs intervenaient à l'intérieur d'un périmètre de sécurité autour de l'entrée de la prison. La presse avait été maintenue à plusieurs centaines de mètres de distance. Des pompiers et des enquêteurs de la police judiciaire étaient également présents sur les lieux, a constaté une journaliste de l'AFP. Des familles de détenus attendaient avec anxiété la réouverture de la prison. Cette évasion survient alors que deux anciens détenus de la centrale de Moulins-Yzeure, Christophe Khider, 41 ans, et Omar Top El Hadj, 34 ans, comparaissent actuellement et jusqu'au 19 avril devant les assises du Rhône pour une autre spectaculaire évasion à l'explosif. En 2009, ils avaient pris en otage deux surveillants, avec la complicité de deux femmes.
Disclaimer:
TranscriptionTube is a participant in the Amazon Services LLC Associates Program, an affiliate advertising program designed to provide a means for sites to earn advertising fees by advertising and linking to amazon.com
Contact:
You may contact the administrative operations team of TranscriptionTube with any inquiries here: Contact
Policy:
You may read and review our privacy policy and terms of conditions here: Policy