Fiche moto n°3 : Les facteurs de risque à moto

by: Fiches Moto

Download this transcript

Transcript:

[0.0]
pour à tous et bienvenue pour une nouvelle fiche moto aujourd'hui on s'attaque elle affiche moto numéro 3 qui s'intitule les facteurs de risque à moto ce sont les facteurs de risque quels sont les facteurs qui augmentent le risque d'avoir un accident le deuxième chapitre les facteurs aggravants donc quels sont les facteurs qui augmentent la gravité d'un accident en moto et on commence tout de suite avec les facteurs de risque donc le premier facteur de risque c'est l'alcool il faut savoir que près d'un quart des motards impliqué dans un accident mortel ont une alcoolémie positive et la limite c'est 0 50 gramme par litre de sang ou 0,25 mg par litre d'air expiré qui correspond grosso modo à deux verres d'alcool mais les effets de l'alcool commence à se ressentir partir de 0,30 g par litre de sang ensuite comme autres facteurs de risque il y à usage de drogue donc qui multiplie le risque d'être responsable d'un accident mortel à 1,8 et il faut savoir que l'effet conjugué de l'alcool et des drogues multiplie le risque d'être responsable d'un accident mortel par 14 ensuite comme autres facteurs de risque il ya la fatigue donc il faut savoir que l'hypovigilance c'est quelque chose qui arrive beaucoup plus vite en moto qu'en voiture parce que on est en contact direct avec les éléments et parce que la conduite d'une moto est plus éprouvante par sa nature est donc dès que dès qu'on sent qu'on est fatigué il faut s'arrêter des possibles s'attelleront sécurité et en se ressourcer autre facteur de risque important la vitesse donc vous alors que plus on roule vite - la moto est facile à manier donc c'est encore plus difficile de faire face à un imprévu karim alem d'évitement enfin un prêche d'urgence nous qu'on augmente le risque de chute plus on va vite plus les virages sont difficiles à négocier faut se pencher plus ce qui est ce qui a induit en fait un risque plus important de tomber et plus on va vite et plus le champ visuel et réduit donc à 100 4 à 5 km à l'heure on voit avec un angle de 180 degrés à 130 kilomètres à l'heure on voit plus qu'avec un nombre de 30 degrés et dernier élément concernant la vitesse plus on va vite et plus il est difficile pour les autres usagers de la route de nous voir autre facteur de risque l'illusion de visibilité donc en moto on est beaucoup moins visible qu'en voiture et tous les autres usagers de la route ont du mal à détecter une moto encore plus lorsque la moto va vite et encore plus de nuit où l'éclairage du moto est moins efficace que je suis une voiture et donc il faut savoir bien voir ça avoir su rendre visible et s'assurer collecte est toujours s'assurer que l'on a été bien vu un autre facteur de risque concerne l'inexpérience donc il faut savoir que en moto le risque d'avoir un accident est beaucoup plus élevé dans les six premiers mois après l'obtention de son permis ou dans les six premiers mois après la reprise a commis de la moto et c'est un facteur de risque d'autant plus élevé que lorsqu'on a un exemple qui sont soit parce que le conduite après à moto ou une moto inhabituels ou lorsqu'on a une expérience qui est limité à petit le maître et des conditions finalement peu diversifiée par exemple on n'a pas conduit sous la pluie on n'a pas produit de nuit n'a pas conduit en montagne et c'est l'état de la chaussée constitue aussi un facteur de risque en effet l'adhérence de la moto est précaire il faut se rappeler que le contact au sol une moto et qu'il doit la surface de 2 cartes de crédit donc c'est vraiment très peu et donc il faut être vigilant à ce que la chaussée soit en bon état pour conserver cette adhérence faut être vigilant lorsque l'on traverse et marquages au sol qui peuvent être glissant des plaques d'égout faut être vigilant lorsque la chaussée est humide ou grasse il faut être vigilant lorsqu'il ya des gravillons sur la chaussée qui peuvent vous faire perdre votre adhérence ou qu'il y a des feuilles mortes et dernier facteur de risque pour le motard la météo donc le matériel contact direct avec les éléments et donc beaucoup plus sensibles la pluie va diminuer la visibilité et l'adhérence les vents violents peuvent provoquer des écarts de trajectoire le froid peut engourdir les membres et la chaleur peut inciter à un aigle et des équipements de sécurité donc l'âme concernant les facteurs aggravants il y en a deux principaux d'abord l'absence de protection du motard il n'ya pas d'habitacle la d'airbag la seule protection c'est son équipement est le deuxième facteur aggravant c'est la présence d'obstacles fixe on qui peut être des poteaux des glissades sécurité et ces deux éléments contribuent à accentuer la gravité des accidents donc autant sur la présence d'obstacles fixe le motard peut pas y faire grand chose en revanche les pour la protection ça le motard peut il faire quelque chose en s'équipant de façon convenable et un équipement de bonne qualité ça vous ça nous évitera pas l'accident mais ça permettra toujours dandy mieux les conséquences et c'est la seul moyen le seul moyen que vous ayez pour diminuer votre vulnérabilité voilà je sais tout pour cette fiche vous remercie noir écoutez si vous avez des questions n'hésitez pas à les poster en bas de la vidéo et sinon on se retrouve pour une prochaine vidéo pourrait viser vos



Description:
More from this creator:
Fiche moto n°3 : Les facteurs de risque à moto Voici le contenu détaillé de la fiche - si vous préférez lire : ***Merci de liker et de vous abonnez à ma chaîne si vous avez aimez la vidéo*** 1. Les facteurs de risque Alcool ¼ des motards impliqués dans un accident mortel ont une alcoolémie positive Limite 0,50 g/l de sang (ie : 2 verres d’alcool) mais les effets pervers de l’alcool commencent à 0,30g/l Drogue Multiplication du risque d’accident mortel par 1,8 Effet conjugué alcool + drogue → multiplication du risque d’accident mortel par 14 Fatigue Hypovigilance arrive plus vite en moto S’arrêter dès que possible, en sécurité et se ressourcer Vitesse Maniabilité réduite → difficile de faire face à un imprévu (évitement, freinage, etc.) Virage plus difficile à négocier Réduction du champ visuel 180° à 5 km/h 30° à 130 km/h Difficulté d’être vu Illusion de visibilité Difficulté pour les usagers de la route de détecter une moto (notamment la nuit : éclairage moins efficace que celui d’une voiture → on voit moins bien et on est moins bien vu) Savoir bien voir, savoir se rendre visible et TOUJOURS s’assurer que l’on a été bien vu Inexpérience Excès de confiance en soi 1ère moto ou moto inhabituelle Faible expérience (limitée à peu de kms et des parcours peu diversifiés) État de la chaussée Adhérence précaire de la moto (contact au sol équivaut à la surface de 2 cartes de crédit) Marquages au sol, plaques d’égout, chaussée humide ou grasse, chaussée dégradée, gravillons, feuilles mortes doivent être des indices recherchés et pris en compte pour adapter sa conduite Météo Pluie diminue la visibilité Vent violent provoque des écarts de trajectoire Froid engourdit les membres Chaleur peut inciter à négliger les équipements de sécurité 2. Les facteurs aggravants L’absence de protection et la présence d’obstacles fixes sont les principaux facteurs qui contribuent à accentuer la gravité des accidents impliquant des motocyclistes Un équipement de protection n’évite pas l’accident mais permet toujours d’en diminuer les conséquences → seul moyen de diminuer la vulnérabilité du motard
Disclaimer:
TranscriptionTube is a participant in the Amazon Services LLC Associates Program, an affiliate advertising program designed to provide a means for sites to earn advertising fees by advertising and linking to amazon.com
Contact:
You may contact the administrative operations team of TranscriptionTube with any inquiries here: Contact
Policy:
You may read and review our privacy policy and terms of conditions here: Policy